23 ans après l'Apocalypse, la Noblesse est réinstaurée, les Scientistes imposent lentement leur suprématie. Tout ça n'est qu'une façade, venez découvrir la face cachée d'Andori, l'Europe ravagée par l'Apocalypse...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
Partagez | 
 

 Tout d'abord, rentrons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Effrontée de service
Attention je mords!

avatar

Kylan Dobrova


Féminin
Messages : 214
Age : 26
Hybride : loutre

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Tout d'abord, rentrons !   Jeu 26 Juil - 18:01

Les back stages du club des damnés étaient un endroit à l’abri de tous regards indiscrets ou pouvaient se passer toute sorte de transactions.
Ce soir il ne s’agissait pas de commerce, mais d’une affaire d’autant plus sérieuse. Il n’y avait presque personne dans la pièce, seulement le roi et le fou blanc, ainsi que son homologue le fou noir. Seul les deux plus âgés savaient pourquoi ils étaient réunis en petit comité, et attendaient encore une autre personne.

On toqua à la porte, un homme d’une bonne trentaine, des cheveux courts noirs, des yeux noirs et une imposante cicatrice sur l’œil gauche.

« Kodiak, enfin, nous n’attendions plus que vous. »

L’homme d’une apparente cinquantaine d’année laissa le nouvel arrivant s’installer après avoir salué l’occupant de la pièce.

« Je serais presque désolé de te tirer de ton isolement, si ce n’était pas pour une très bonne raison. »

Le fou blanc qui était jusqu’à présent assise se leva, elle avait un dossier devant elle qu’elle ouvrit et en sorti quelques photos, une femme rousse d’une vingtaine d’année et un homme noir d’une grosse cinquantaine.

« En effet, nous avons des raisons de pensé que cet homme que vous devez connaitre car il est ambassadeur de Kiriem depuis quelques année, prépare un coup d’état contre Andori pour des raisons économiques. Nous le soupçonnent depuis un moment d’être à la tête d’un important trafic de drogues, armes et êtres humains, la chute du régime surtout si elle est faveur de Kiriem ne seraient que bénéfique pour ses affaire, car elle faciliterait les échanges entre les deux continents et ainsi ses bénéfice net annuel. »

Elle marqua un arrêt en donnant une photo de l’ambassadeur à Clark et Kodiak.

« Il y a quelque mois un de ses hommes un homme transformer via la technologie est venu ses saouler au club et il a lâché quelque rumeur d’un grand plan de son patron aux milieux de jurons et vomissement. Tous les présent dans le bar l’on seulement prit pour un ivrogne chronique et mythomane, mais il valait mieux prendre avec précaution ses paroles, nous étions quand même en face d’un membre de la milice personnel de l’ambassadeur Isham.
Nous l’avons donc surveillé quels mois, et ils s’avèrent qu’il y a deux mois, début juin, il rencontré dans le plus grand secret cette jeune femme. »


Elle leur donna la photo de rouquine.

« D’après ses dossiers elle s’appellerais Alice Deltour, elle serait née à Paris en 1998. Elle a été mise en examen et blanchie dans plusieurs affaires de décès suspect. Ceci m’a poussé à essayer d’en apprendre plus sur elle et en fouillant un peu. J’ai commencé par sa famille proche, ils n’avaient rien de bien intéressant à me dire, mais quand j’ai été voir des cousins un peu plus éloigné, il mon confier qu’elle avait quelque chose d’étrange.
Voici un phot d’Alice Deltour, en 2002 fournie par les cousins en questions, et la photo que vous avez date de la soirée où elle à rencontrer Isham. Noté qu’elle n’a pas vieillie… Sa particularité la classe dans la catégorie potentiellement dangereuse. »


Le fou blanc, espionne du club montra l’image d’un rousse, ressemblant fidèlement à celle que les hommes avaient déjà en mains.

« Cet étrange jeune femme a été introduite à la cour quelques jours après ce fameux rendez-vous et depuis la santé du roi n’a cessé de se dégradé.

En parallèle, depuis leur rencontre l’ambassadeur de Kiriem lance à intervalle régulier les campagnes de recrutement pour sa milice et expatrie des hommes de kiriem dans le plus grand secret. D’une vingtaine d’homme sur Andori, nous somme passer à une estimation d’une centaine, avec une trentaine rien d’au château. »


Ayant fini avec les informations, Le fou blanc se rassit, laissant la parole à son roi.

« Nous avons donc, un ambassadeur avide d’argents, un trafic juteux mais qui pourraient l’être encore plus, un climat d’incertitude parmi le peuple, à cause des actions pro hybrides ces derniers temps et un roi de plus en plus faible.
Climat très propice à un coup d’état.
De plus une taupe qui se trouve dans une réserve sur le port pour Kiriem/Enca nous a confirmé qu’une opération au château de la noblesse se déroulerait ce soir.

Voilà pourquoi nous vous avons fait venir ce soir. Pour que vous empêchiez Isham de prendre le contrôle d’Andori. Ça déstabiliserait le monde et ça ce n’est pas bon pour les affaires. Ni pour les libertés, ni pour les marqué, et les démons et tout ce qui n’est pas humain. Il est notoriété publique que Kiriem et Enca sont des états très scientistes, qui pratiquent la science pour la science sans que l’éthique n’ai un rôle majeur à jouer.

Le côté profondément scientiste des états susceptible de prendre le pouvoir a motivé les pro-hybride bohémien à nous porter main forte. Il se plaigne déjà de manqué de considération sous le régime actuel, alors passer sous un régime plus scientiste, ils seraient fort malheureux.
Ils mettent à notre disposition et la vôtre, un contingent d’une grosse vingtaine de personnes, des hybrides en fuites, des marqués en fuites et humain, quelque chose d’assez hétéroclite. Ils vous attendent dans un endroit tranquille et à l’abri des regards proches du château.
Mais faites attention, vous devrez composer avec les chefs de groupe, les sœurs Dobrova, deux blondes un peu revêches qui tiennent leur groupe d’une main de fer. Entre un ordre direct d’elles et l’un de vos ordres les gitans suivrons les leur même si ils sont en contradictions avec les vôtres.

Comme on dit : Merde. »


____________________________________________________________________________


    Nous étions tous là, dans un petit encart de verdure au abord de la ville et proche du château, j’avais l’impression que ça faisait des siècles que je n’étais pas venu dans le coins, et pourtant cela ne faisait d’une demi année, à peine plus.
    Il n’y avait qu’une partie du camp, que des volontaires tous capable de faire face à la situation que nous allions devoir affronter ce soir. Il y avait de tout dans le groupe, deux trois marqués, cinq six hybride et tout le reste d’humain, nous avions même notre petit purificateur personnel. Un gamin d’une vingtaine d’année qui était arrivé il y a un peu plus d’un mois en missionnaire proclamateur de la grandeur d’Amanda.
    Ça en avait fait rire beaucoup, mais en avait intéressé certain, il avait donc eu le droit de resté, tant qu’il ne devenait pas un fardeau. Quand il s’était proposé pour venir personne ne s’y était opposé, un homme motivé est toujours un bon élément, même si il est un peu… maigrichon.

    La perspective que quelqu’un de Kiriem renverse le pouvoir, n’était pas vraiment pour nous plaire. Même si ce n’était pas au nom de leur nation qu’il commettait leur forfait, il aurait tout de même amené leur idéologie dangereusement pro-scientiste.
    Il était hors de question que cela se passe. C’est pourquoi j’avais pris contact avec le club des damné sous ma nouvelle identité, afin de leur proposé notre aide. J’avais appris que Kiriem préparais quelque chose par d’ancien contacte gardé de mon anciennes vie.
    Le club nous avait dit d’attendre ici deux hommes.

    Deux silhouettes firent leur apparition en fin d’après-midi, comme prévu. Ce n’était pas un lieu fréquenté, nous n’étions pas spécialement inquiet, juste un peu sur nos gardes.
    Les vigies était partie à leur rencontre tandis qu’avec Ivana nous étions toujours en train d’examiner les plan du château pour voir comment y entré. Après tous, pour empêcher un coup d’état dans un château c’est mieux d’être dans le château.
    Plongée dans l’analyse du plan je n’avais pas fait attention au hommes que les vigies avaient ramené.


    « Mamzelle Ivana, Mamzelle Kylan c’est les gens du club des damné, ils sont arrivés. »

    Je relevais la tête, histoire de voir à quoi ressemblaient les deux zigotos qu’on nous avait refilé… et d’un coup j’aurais aimé être autres part.
    J’avais réussi à retenir la gifle une faction de seconde, pas vraiment plus. De toute façon s’était mieux comme ça, ça aurait été bête que cette envie me ronge tout au long de l’opération, ça n’aurait fait que me distraire.

    « M.Kodiak … enchanté de vous… rencontré »

    Je n’aurais jamais pensé pourvoir faire un sourire plus faut de ma vie. Puis je m’étais tourné vers l’autre, il était plus malingre, mais il avait un air familier.

    « J’ai l’impressions de vous avoir déjà rencontré… peut-être dans une autre vie… Je suis Kylan Dobrova, et vous êtes ? »

    Ivana semblait exaspéré.
    En parfaite dirigiste en m’écarta.


    « Excusez ma sœur, depuis qu’elle est revenue d’Enca elle est plus tout à fait pareil, elle au moins une araignée au plafond, voir plus parfois… comme tout de suite. Elle a du faire des mauvaises rencontres terribles.

    Ivana Dobrova et comme ma sœur vous l’a dit elle s’appelle Kylan. Et nous a qui avons-nous l’honneur ? »


    Je le fixais, je savais que ça ne faisait pas, et tout le reste, mais en fait, là tout de suite, j’en avais rien à faire des convenances.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 25

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Ven 27 Juil - 11:10

Une femme aux longs cheveux blonds se présenta devant Peter et Mark qui venait d'arriver. Elle sembla avoir une tenue légère malgré la nuit noire. Les femmes...
Ils se trouvaient près du château, cachés afin que les gardes ne les repèrent pas. Il avait hâte que la nuit pose son long manteau sur eux afin de les rendre peu visibles. Il avait l'impression qu'ils se feraient rapidement repéré par les gardes. Après tout, ils faisaient un groupe assez insolites.

« M.Kodiak … enchanté de vous… rencontré »

Elle avait l'air surprise et ne semblait pas tenir en place. Marc lui faisait un effet étrange, apparemment. Peter ne comprenait pas que les gens puissent être attirés par d'autres. Pour lui, c'était être faible, superficiel et bestial. La femme se tourna vers lui.

« J’ai l’impressions de vous avoir déjà rencontré… peut-être dans une autre vie… Je suis Kylan Dobrova, et vous êtes ? »

Peter allait répondre lorsque la soeur de l'individu s'avança et parla à sa place :

« Excusez ma sœur, depuis qu’elle est revenue d’Enca elle est plus tout à fait pareil, elle au moins une araignée au plafond, voir plus parfois… comme tout de suite. Elle a du faire des mauvaises rencontres terribles.
Ivana Dobrova et comme ma sœur vous l’a dit elle s’appelle Kylan. Et nous a qui avons-nous l’honneur ? »


Peter riait à l'intérieur. C'était impressionnant ! Ils étaient là pour empêcher un coup d'état et ils "tapaient la discut" devant le château en tentant de faire connaissance... Peter se tourna vers Kylan en se souvenant de ses paroles :

« Je suis Kylan Dobrova, et vous êtes ? »

- Je suis épuisé de cette conversation conventionnelle. Mais je me nomme Peter. Et si nous nous consacrons plutôt à notre mission ?

Il se moquait de savoir s'il avait déjà vu la femme ou non, se moquait de son ressentiment et n'appréciait guère les convenances. Peter avait hâte de mettre des bâtons dans les roues à des gens tentant de prendre le pouvoir et à des scientists si certains se trouvaient dans le château. La situation était urgente, il devait se trouver de nombreux renforts dans le château et ils restaient là à patienter devant le château et à discuter... Il avait vraiment du mal à comprendre les gens. Il espérait que les troupes avaient au moins un plan histoire d'entrer furtivement dans le château sans trop de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 37
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Mar 31 Juil - 22:38


Clark et Kodiak arrivèrent ensemble et furent conduit ensemble vers les chefs rebelles. Sa vue lui permis de savoir avant son compagnon a qui ils allaient avoir à faire. Cela lui fit passer la main sur son crane rasé. Il c’était habitué a ne plus avoir de cheveux sur le crane et porter la barbe. Par contre voir Neva lui fit bizarre, surtout sa tenue voyante et ses cheveux d’un blond…Kodiak n’était pas amateur de blonde. Mais en définitive il était ici en mission et l’homme avec ses émotions et ses doutes étaient écrasés par le professionnel. Il analysa les hommes et femmes présent, malgré son pouvoir endormi il sut voir les spécificités de certain.

« M.Kodiak … enchanté de vous… rencontré »

Marc fit un signe de tête.

« J’ai l’impressions de vous avoir déjà rencontré… peut-être dans une autre vie… Je suis Kylan Dobrova, et vous êtes ? »

Marc fronça les sourcils et réalisa que Neva ne lui parlait pas, elle c’était adressé à Peter. Il c’était perdu à la contempler, les souvenirs n’étaient pas remonté mais ils poussaient au portillon.

« Excusez ma sœur, depuis qu’elle est revenue d’Enca elle est plus tout à fait pareil, elle au moins une araignée au plafond, voir plus parfois… comme tout de suite. Elle a du faire des mauvaises rencontres terribles.
Ivana Dobrova et comme ma sœur vous l’a dit elle s’appelle Kylan. Et nous a qui avons-nous l’honneur ? »


En entendant cela ce fut comme si l’homme c’était pris un bon coup sur la tête et le combattant en lui prit les commandes.
Comment ça elles ne savent pas qui nous sommes? Comment savent elles alors que nous ne sommes pas des agents ennemis ? Bravo l’organisation.

Peter parla le premier et avec son tact habituel.
- Je suis épuisé de cette conversation conventionnelle. Mais je me nomme Peter. Et si nous nous consacrons plutôt à notre mission ?

« Je suis d’accord avec mon confrère. Vous pouvez m’appeler Kodiak ou Geheimnis cela n’est pas important.
L’important est donc d’entrer dans le château. La méthode est à définir, je peux apporter ma contribution ainsi que Peter à cela.
Dans l’absolu je pourrais faire s’écrouler le château mais cela ne conviendrais pas à beaucoup, après tout le Roi y passerai et ce n’est pas ce que nous souhaitons. »

Bien que le Club pourrait en faire bonne usage.
« De manière moins expéditive, je peux faire une trouée dans l’enceinte mais nous serions repéré et attaqué par la gardes et ferions le jeu de nos ennemis.
Je préfèrerais faire appel aux tunnels de secours. Il y a un réseau de tunnels d’évacuations sous le château et menant à différentes zone plus ou moins éloignées. Je peux les localiser. Il y a des alarmes mais mon collègue pourra je pense remédier à cela je pense. L’avantage des tunnels c’est que tout le monde pourraient littéralement apparaitre dans le château par surprise si nous franchissons les sécurités électroniques. Mais j’aimerais aussi rajouter que nous avons peut être des alliés déjà dans le château. Les ambassadeurs de Laïca si quelqu’un les prévient que Kiriem attaque alors ils interviendront. C’est le meilleur plan que j’ai pu imaginer dans le laps de temps qu’il m’a été imparti. Vous avez je suppose déjà quelque chose en tête. Avant de l’entendre, j’aimerais savoir ce que Lehran à dire, ses aptitudes pourrons nous être précieuses. »


Kodiak avait remarqué le jeune homme et avait été surpris de le voir ici mais il se souvenait qu’il c’était montré courageux et aussi qu’il était un marqué. La part la plus cynique en lui se fit la remarque qu’un pistolet de petit calibre cela restait une arme.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Prêtre dévoué
avatar

Lehran Amniodès


Masculin
Messages : 141
Age : 25

Infos
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Sam 4 Aoû - 20:53

Lehran s'était dirigé vers le château, comme prévu lors de la réunion au club des damnés. Il avait décidé de venir aider les gitans, peuples méprisés qui avaient secouru les hybrides. Sa mégalomanie avait décidé d'aller aider les gitans afin de prouver aux êtres qu'il était un homme remarquable et puissant. Puis il s'était dit qu'en aidant les gitans, il propagerait le culte d'Amanda à l'intérieur de ce peuple et cela lui ferait plus de disciples que d'habitude !
Il ne pensait pas être en retard. Mais lorsqu'il s'était arriva devant le château, tous les autres semblaient déjà là depuis un bon moment déjà. Lehran s'était préparé, pensant qu'il y aurait à combattre quelques personnes, dont les personnes qui voudraient faire un coup d'état.
Ils vont voir ce que c'est que d'affronter un disciple de la Déesse, un serviteur de Sa Grandeur, un marqué de la puissance d'Amanda, un privilégié puissant ! Si jamais je rencontre ces personnes, je leur prouverai l'existence et la grandeur de la Déesse ! A tous les coups, ils sont des alliés des scientists ou des athéistes et me riraient au nez s'ils me voyaient louer la Déesse. Alors je leur ferai goûter les pouvoirs qu'Elle m'a confié et ils me supplieront de l'épargner et de lui vouer un culte !
Lehran approcha donc du groupe réuni près du château, paré aux batailles de cette nuit, une énergie confiante coulant dans ses veines. Il remarqua Kodiak, l'homme qu'il avait rencontré. Ils s'étaient mutuellement aidés lors de l'attentat au château quelques temps auparavant, et leur roi avait survécu. Lorsqu'il le vit, il hocha la tête pour le saluer puis entendit ses paroles et attendit qu'il eût terminé avant de déclarer :

-Je suis Lehran Admniodès, serviteur de la Grande Déesse Amanda. Je suis un Marqué et mes pouvoirs sont en relations avec la nuit, je suis beaucoup plus efficace durant cette période. Je considère qu'il faut être discret lors de l'entrée au château et avança le plus possible dans celui-ci. Mais si jamais nous nous faisons repérer, qu'importe ! Je me chargerai sans problème des gardes ! Je suis bénis par la Déesse, je ne risque pas grand chose et j'affronterai chaque épreuve qu'elle m'envoie avec joie !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Effrontée de service
Attention je mords!

avatar

Kylan Dobrova


Féminin
Messages : 214
Age : 26
Hybride : loutre

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Lun 6 Aoû - 17:17

    Faisons un petit bilan, nous avons : un ex-général de l’armé de Laïca qui pense plus avec son pouvoir qu’avec sa tête, un… avorton ?... qui devait pas sortir très souvent de chez lui, un missionnaire mégalomane qui croyait que parce qu’il était marqué, ça allait résoudre tous nos problèmes.
    Amanda, qu’avions nous fait pour vous déplaire ainsi ?!

    Bref… Heureusement que dans le lot, les femmes avaient plus la tête sur les épaule et qu’elle avait un peu plus pensé à balisé le terrain et à se renseigné sur les adversaires.
    Mais avant de briller un peu il fallait que j’enlève cette satané perruque, mon rôle de blonde était très amusant, mais j’avais pris l’automatisme de faire mon imbécile dès que j’avais cette moumoute sur la tête. Or là il n’était pas vraiment question d’être conne.

    Et puis de toute façon, autant que j’agisse en tant que Neva, que j’ai au moins une personnalité non recherché partout dans le pays. Avoir des moments calme de temps en temps, ça faisait pas de mal.
    C’était étrange comme sensation, ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas détaché mes cheveux plus de cinq minute.
    Ils avaient poussés, de l’épaule, ils arrivaient presque aux milieux du dos.

    Je donnais des ordres, à quelques hommes en baragouinant un peu approximativement quelques mots de russe. Visiblement ils avaient compris.
    Machinalement j’avais pris les cheveux devant mon oreille gauche pour en faire une natte, je n’avais jamais réussi à me défaire de ce tique, et j’avoue n’avoir jamais rien fait pour combattre cette vieille habitude.


    « Faisons un point voulez-vous.
    Vous avez ici trois marqués plus un dans le château on l’a fait rentrer en la déguisant en servante et en la faisant passer par l’accès des employer en début d’après-midi. Celle à la faculté de se rendre invisible, elle maitrise assez peu ses pouvoir et pour le moment ne savait que se rendre elle-même invisible nous l’avons donc fait rentré elle a localisé et suit le mouvement des « révolutionnaires ».
    Elle est branché en directe avec un autre de nos marqué, en touchant quelqu’un il est capable d’établir une connexion avec la personne, il a accès à tout ce qu’elle sait, ce qu’elle voit ce qu’elle sent. Et il peut communiquer avec elle. Malheureusement il ne peut faire cela que sur une seule personne à la fois. »


    On apporta un plan du château avec des gribouillis de couleurs.

    « Ceux à l’intérieur se sont séparé en trois, elle a suivi le plus gros groupe. Il s’est avéré qu’ils sont plus nombreux car ils vont sécuriser les accès donc laisser des hommes en faction aux principaux points d’entrée et de sortie. C’est-à-dire, les cuisines, les jardins, et le couloir principal conduisant à la salle du trône. »

    Tandis que je parlais, Ivana avait montré les emplacements sur la carte.

    « Nous avions pensé a entré par la grand porte, c’est la seule issue qu’ils ne pourront ni piégée, ni contrôlé à 100%, car cela nécessiterais de mettre des hommes à l’extérieur et bloqué complètement les accès ce qui en soit n’est pas très discret.
    Mais nous avions également cousus que faire entrer tous nos homme par le même issue étaient risqué, si on se fait pendre on se fait tous prendre… et ça serait très bête.
    Nous avons déjà un moyen de faire rentrer une dizaine d’entre nous parfaitement légalement dans le château. Vous n’êtes pas les seules à avoir des contacts à l’intérieur du château. Un Noble progressiste plutôt pro-hybride qui nous soutient à a fait un achat fictif d’hybride a un a société de revente d’hybride tout aussi factice, la livraisons étant programmé pour aujourd’hui, nous somme inscrit sur les listes d’entrée.
    Mais cela ne vaut que pour les hybrides et deux trois autres personnes.
    Les autres pourraient en effet rentrer par les souterrains d’évacuation, mais il faudra se frotter au « rebelles » vu que les conduit d’évacuation rejoigne tous les point de sortie et d’entré. N’oublions pas que nous avons à faire une vieille bâtisse faite à l’origine pour empêcher les sorties, mais surtout les entrées indésirables.
    Pas la peine de les localisés, nous nous ne sommes déjà chargé nous sommes dans les parages depuis deux jour, nous attendions le signal du club des damné en faisant un peu de reconnaissance des environs. Il faut bien occuper les hommes pour qu’ils ne posent pas trop de questions inutiles et finissent pas se ravisé.
    D’après ce que l’on nous a transmis ils ont des uniformes qui ont l’air très technologique, ce qu’on nous a rapporté m’a fait penser à ceux de la milice personnel du l’ambassadeur de Kiriem, mais il ne porte aucun blason. Il faut quand même se méfié d’eux, si c’est bien cette milice ils sont très entrainés et très modifié pour la plupart. »


    Une fois mon speech fini je dénouais un des foulards de mes hanche et m’en servait pour empacté cheveux et oreilles laissant seulement dépasser les mèche devant qui tombaient sur mon front.

    « Pour ma part je n’entre pas par la grande porte, je laisse ma place à Ivana, trop dangereux avec ce visage, encore dans Hopera je peux me permettre de me balader, mais là je préfère ne pas tenter le diable même avec une perruque.
    Ils sont déjà complet, Ivana n’aimes pas trop travailler avec des gens de l’extérieur.

    Une fois à l’intérieur il faut se diriger vers la salle du trône discrètement et voir où en ai la situation. SI les « révolutionnaires » on déjà prit le contrôle il s’agira de les empêcher, si ils n’ont pas encore agit il s’agira d’enrayé leur plan. »


    On nous apporta des talkies-walkies un peu vieux, mais qui marchaient encore.

    « Désoler on n’est pas aussi bien équiper que ceux d’en face, mais on n’a pas vraiment les mêmes fond. Ça permettra de communiquer avec les autres, et de se retrouver si on est séparé. »

    En accrochant le mien à ma ceinture, et en rangeant un couteau au était posé sur la table dans ma botte je jettais un coup d’œil à tout le monde.

    « Des questions ?
    Sinon, pas la peine de perdre plus de temps on y va. »


    Pas d’hésitation, c’était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 25

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Dim 12 Aoû - 14:06

La femme blonde se mit à parle, contant ces mots à toute la troupe :

Faisons un point voulez-vous.
Vous avez ici trois marqués plus un dans le château on l’a fait rentrer en la déguisant en servante et en la faisant passer par l’accès des employer en début d’après-midi. Celle à la faculté de se rendre invisible, elle maitrise assez peu ses pouvoir et pour le moment ne savait que se rendre elle-même invisible nous l’avons donc fait rentré elle a localisé et suit le mouvement des « révolutionnaires ».
Elle est branché en directe avec un autre de nos marqué, en touchant quelqu’un il est capable d’établir une connexion avec la personne, il a accès à tout ce qu’elle sait, ce qu’elle voit ce qu’elle sent. Et il peut communiquer avec elle. Malheureusement il ne peut faire cela que sur une seule personne à la fois. »


Elle avait fait cela en jouant machinalement avec ses cheveux pour en faire une sorte de natte.Tiens... Peter soupira intérieurement. A croire qu'à part lui et Marc, il était entouré de bras cassés futiles... il savait pertinemment que jouer avec ses cheveux signifiait que la personne n'était pas totalement présente, vagabondait dans ses pensées et son esprit se trouvait ailleurs. Comment pouvaient-ils empêcher un coup d'état si l'une des chefs n'était pas totalement concentrée sur la mission et certaine de ce qu'elle faisait ? Décidément...
On apporta un plan du château avec des gribouillis de couleurs. En tout cas, il n'aimait guère l'idée d'une infiltrée à l'intérieur. Le meilleur moyen pour se faire repérer et tout faire échouer...

« Ceux à l’intérieur se sont séparé en trois, elle a suivi le plus gros groupe. Il s’est avéré qu’ils sont plus nombreux car ils vont sécuriser les accès donc laisser des hommes en faction aux principaux points d’entrée et de sortie. C’est-à-dire, les cuisines, les jardins, et le couloir principal conduisant à la salle du trône. »
« Nous avions pensé a entré par la grand porte, c’est la seule issue qu’ils ne pourront ni piégée, ni contrôlé à 100%, car cela nécessiterais de mettre des hommes à l’extérieur et bloqué complètement les accès ce qui en soit n’est pas très discret.
Mais nous avions également cousus que faire entrer tous nos homme par le même issue étaient risqué, si on se fait pendre on se fait tous prendre… et ça serait très bête.
Nous avons déjà un moyen de faire rentrer une dizaine d’entre nous parfaitement légalement dans le château. Vous n’êtes pas les seules à avoir des contacts à l’intérieur du château. Un Noble progressiste plutôt pro-hybride qui nous soutient à a fait un achat fictif d’hybride a un a société de revente d’hybride tout aussi factice, la livraisons étant programmé pour aujourd’hui, nous somme inscrit sur les listes d’entrée.
Mais cela ne vaut que pour les hybrides et deux trois autres personnes.
Les autres pourraient en effet rentrer par les souterrains d’évacuation, mais il faudra se frotter au « rebelles » vu que les conduit d’évacuation rejoigne tous les point de sortie et d’entré. N’oublions pas que nous avons à faire une vieille bâtisse faite à l’origine pour empêcher les sorties, mais surtout les entrées indésirables.
Pas la peine de les localisés, nous nous ne sommes déjà chargé nous sommes dans les parages depuis deux jour, nous attendions le signal du club des damné en faisant un peu de reconnaissance des environs. Il faut bien occuper les hommes pour qu’ils ne posent pas trop de questions inutiles et finissent pas se ravisé.
D’après ce que l’on nous a transmis ils ont des uniformes qui ont l’air très technologique, ce qu’on nous a rapporté m’a fait penser à ceux de la milice personnel du l’ambassadeur de Kiriem, mais il ne porte aucun blason. Il faut quand même se méfié d’eux, si c’est bien cette milice ils sont très entrainés et très modifié pour la plupart. »


Il n'aimait pas l'idée qu'une partie du groupe puisse "légalement" entrer dans le château. Et la discrétion ? Se fondre dans la masse ? Se rendre invisible ? Décidément ! Ils auraient de la chance si aucun d'eux ne se ferait repéré ni ne mourrait ce soir mais ça semblait plus que mal parti. La femme continua de parler puis quelqu'un apporta des talkie-walkie. Peter s'empara d'un exemplaire.

-Au fait, afin de vous informer, puisque vous n'êtes pas au courant, visiblement...

Même si Peter pensait que la jeune femme se fermerait sur elle-même et lui ferait croire qu'elle y avait pensé et que tout était réglé à ce sujet.

-Sachez qu'il y a des caméras dans le château. Ce n'est pas un château moyen-âgeux, loin de là. Mais ne vous inquiétez pas, soit ceux à l'intérieur s'en sont chargé afin de ne pas se faire repérer, soit je m'en chargerai moi-même grâce aux commandes automatiques de mon bureau dès que j'en verrai dans le château. Sur ce...

Il se tourna vers Marc, attendait de savoir s'il était paré ou non. Puisque le club devait y aller et tout faire ici...
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 37
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Sam 18 Aoû - 19:34


Marc vit Neva parler dans une langue de l’est de l’ancien monde, peut être même du russe. Cela le surprit plus que le fait qu’elle se fasse une tresse comme si ils étaient toujours mariés. Après tout on ne savait rien d’au-delà les grandes chaines de montagne d’où émergeais les démons. Certaines personnes confondaient ces montagnes avec l’Oural mais Kodiak avait un gros doute sur les distances trop courtes entre la chaine actuel et l’Oural avec Andori. Il se concentra sur ce que disait Neva.

« Faisons un point voulez-vous.
Vous avez ici trois marqués plus un dans le château on l’a fait rentrer en la déguisant en servante et en la faisant passer par l’accès des employer en début d’après-midi. Celle à la faculté de se rendre invisible, elle maitrise assez peu ses pouvoir et pour le moment ne savait que se rendre elle-même invisible nous l’avons donc fait rentré elle a localisé et suit le mouvement des « révolutionnaires ».
Elle est branché en directe avec un autre de nos marqué, en touchant quelqu’un il est capable d’établir une connexion avec la personne, il a accès à tout ce qu’elle sait, ce qu’elle voit ce qu’elle sent. Et il peut communiquer avec elle. Malheureusement il ne peut faire cela que sur une seule personne à la fois. »


Voilà une stratégie intéressante, en tout cas un bon emploi des marqués.

Elle continua son discoure en s’aidant d’un plan qui avait subi plusieurs plan, le coté gribouillage amusa l’homme mais énerva le militaire. Mais au final du moment qu’elle s’y retrouvait c’était le plus important.
« Ceux à l’intérieur se sont séparé en trois, elle a suivi le plus gros groupe. Il s’est avéré qu’ils sont plus nombreux car ils vont sécuriser les accès donc laisser des hommes en faction aux principaux points d’entrée et de sortie. C’est-à-dire, les cuisines, les jardins, et le couloir principal conduisant à la salle du trône. »

Hein! Mais comment ça ils laissent des hommes derrière eux? Ils sont combien ? Comment font-ils pour passer inaperçu ? Sang et sacré fichu cendres, ils auraient du me prévenir plus tôt au point ou j’en suis on pouvait me balancer dans le tas et je faisais un massacre. Bon j’exagère et puis faire une boucherie dans le château manque de respect…même s’il est fort possible que le sang coule à flot, on verra bien. J’aimerais avoir l’appui d’Hisako et du reste de son unité, Dingo ferais des étincelles ici.

« Nous avions pensé a entré par la grand porte, c’est la seule issue qu’ils ne pourront ni piégée, ni contrôlé à 100%, car cela nécessiterais de mettre des hommes à l’extérieur et bloqué complètement les accès ce qui en soit n’est pas très discret.
Mais nous avions également cousus que faire entrer tous nos homme par le même issue étaient risqué, si on se fait pendre on se fait tous prendre… et ça serait très bête.
Nous avons déjà un moyen de faire rentrer une dizaine d’entre nous parfaitement légalement dans le château. Vous n’êtes pas les seules à avoir des contacts à l’intérieur du château. Un Noble progressiste plutôt pro-hybride qui nous soutient à a fait un achat fictif d’hybride a un a société de revente d’hybride tout aussi factice, la livraisons étant programmé pour aujourd’hui, nous somme inscrit sur les listes d’entrée.
Mais cela ne vaut que pour les hybrides et deux trois autres personnes.
Les autres pourraient en effet rentrer par les souterrains d’évacuation, mais il faudra se frotter au « rebelles » vu que les conduit d’évacuation rejoigne tous les point de sortie et d’entré. N’oublions pas que nous avons à faire une vieille bâtisse faite à l’origine pour empêcher les sorties, mais surtout les entrées indésirables.
Pas la peine de les localisés, nous nous ne sommes déjà chargé nous sommes dans les parages depuis deux jour, nous attendions le signal du club des damné en faisant un peu de reconnaissance des environs. Il faut bien occuper les hommes pour qu’ils ne posent pas trop de questions inutiles et finissent pas se ravisé.
D’après ce que l’on nous a transmis ils ont des uniformes qui ont l’air très technologique, ce qu’on nous a rapporté m’a fait penser à ceux de la milice personnel du l’ambassadeur de Kiriem, mais il ne porte aucun blason. Il faut quand même se méfié d’eux, si c’est bien cette milice ils sont très entrainés et très modifié pour la plupart. »


Ce discoure manque quelque peu de clarté mais tout le monde n’a pas eu de formation stratégique. Après je dois dire que je n’ai jamais été un grand amateur des discours trop militarisé avec leur suite d’initial et autre mot clef sorti de la tête d’un savant fou de la réduction de phrase par onomatopée. Par contre elle parle du château comme d’un vieux truc et semble dire que l’ennemi est déjà plus ou moins dans les tunnels, ils sont partout ?
Tiens maintenant après avoir libéré ses vrai cheveux elle les recouvre de nouveau, amusant dirons nous.


« Pour ma part je n’entre pas par la grande porte, je laisse ma place à Ivana, trop dangereux avec ce visage, encore dans Hopera je peux me permettre de me balader, mais là je préfère ne pas tenter le diable même avec une perruque.
Ils sont déjà complet, Ivana n’aimes pas trop travailler avec des gens de l’extérieur. »


Hé bien c’est sympa, on nous montre qu’on n’est vraiment pas désiré et fort bien mis en confiance. Enfin cela ne me dérange pas vraiment, je ne connais pas assez ces gens pour appréhender leurs comportements. Je n’aimerais pas avoir un facteur inconnu lors d’une mission avec mes hommes. Et puis être sous estimé va nous permettre à Peter et moi d’agir plus librement, j’ai toujours préféré agir en suivant la vague, on maitrise mieux les choses ainsi.

« Une fois à l’intérieur il faut se diriger vers la salle du trône discrètement et voir où en ai la situation. SI les « révolutionnaires » on déjà prit le contrôle il s’agira de les empêcher, si ils n’ont pas encore agit il s’agira d’enrayé leur plan. »

Dans l’absolu il ne serait pas idiot qu’on arrive légèrement trop tard. Il me faudra en parler avec Peter dès que possible heureusement qu’il a pensé à emporter tout ces gadgets dont ces oreillettes émetteurs/récepteurs qui m’ont fait penser à de bon vieux film d’espionnage. Je les préfère au système Laïcien, s’enfoncer une sorte de mollusque dans le conduit auditif je ne m’y ferais jamais.

Marc ne put s’empêcher de sourire en voyant les talkies arriver, il préféra ne pas dire qu’ils avaient mieux sur eux du coté du club. La réplique de Neva lui donna raison.

« Désoler on n’est pas aussi bien équiper que ceux d’en face, mais on n’a pas vraiment les mêmes fond. Ça permettra de communiquer avec les autres, et de se retrouver si on est séparé. »
« Des questions ?
Sinon, pas la peine de perdre plus de temps on y va. »


-Au fait, afin de vous informer, puisque vous n'êtes pas au courant, visiblement...
-Sachez qu'il y a des caméras dans le château. Ce n'est pas un château moyen-âgeux, loin de là. Mais ne vous inquiétez pas, soit ceux à l'intérieur s'en sont chargé afin de ne pas se faire repérer, soit je m'en chargerai moi-même grâce aux commandes automatiques de mon bureau dès que j'en verrai dans le château. Sur ce...

Peter regarda Marc.
« Je vous suis Peter, vous savez, moi les truc de stratégie militaire c’est pas trop mon domaine. Je suis plus un marqué de destruction de masse, donner l’ordre et je rase le château. Mais pour le moment on va suivre Mademoiselle Benlay, elle est plus fine que nous deux. Nous ne sommes que des observateurs en un sens. Mais j’allais oublier notre prêtre préféré. Sans vouloir être désobligeant, je respecte ta vénération d’Amanda, quand je l’ai rencontré la première fois je dois dire que je suis resté un peu pantois. Donc tes ombres vont surement nous servir, tu nous suis ? »


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Prêtre dévoué
avatar

Lehran Amniodès


Masculin
Messages : 141
Age : 25

Infos
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Dim 19 Aoû - 22:02

Lehran écoutait avec attention les paroles de ses congénères. Cette mission devait réussir. Cette mission devait être parfaite. Cette mission devait apporter un renouveau au pays et ses habitants. Et surtout à sa religion.
Les gens parlaient entre eux tandis qu'il les écoutait. Mark se tourna alors vers lui.

« Je vous suis Peter, vous savez, moi les truc de stratégie militaire c’est pas trop mon domaine. Je suis plus un marqué de destruction de masse, donner l’ordre et je rase le château. Mais pour le moment on va suivre Mademoiselle Benlay, elle est plus fine que nous deux. Nous ne sommes que des observateurs en un sens. Mais j’allais oublier notre prêtre préféré. Sans vouloir être désobligeant, je respecte ta vénération d’Amanda, quand je l’ai rencontré la première fois je dois dire que je suis resté un peu pantois. Donc tes ombres vont surement nous servir, tu nous suis ? »

Hum... Quoi ? Minute ! ... Avait-il bien entendu ? Vraiment ?
"Quand je l'ai rencontré la première fois"... C'était bien ce que l'homme militaire avait dit ?
Lehran se tourna vivement vers lui, les yeux grands ouverts, tel un enfant à qui l'on disait que le Père Noël était au coin de la rue et qu'il allait lui donner une multitude de cadeaux. Aider à empêcher un coup d'état en suivant un homme capable de lui parler d'Amanda ? Et comment ! C'était sa journée, apparemment !
Ce doit être un signe de la déesse ! Je me dirige vers la bonne voie pour propager sa grandeur et elle m'en remercie ! Oh quelle joie je peux sentir couler dans mes veines et me donner force et courage !

- Mes pouvoirs réduiront les problèmes à néant ! Et avec la Déesse à mes côtés, rien ne pourra nous arriver ! Nous allons empêcher ce coup d'état !

Le groupe se sépara alors. Le club ainsi que le prêtre contournèrent un pan du château afin de se diriger vers ce qui semblait être les souterrains. Lehran suivait le groupe, paré à toutes attaques soudaines, même si les deux hommes ne semblaient nullement inquiet de la situation, comme s'ils pouvaient tout gérer.
L'entrée cachée du château était non loin. Le temps ne cessait de suivre son cours mais il semblait à Lehran qu'ils arriveraient bientôt à l'intérieur et que les choses sérieuses commenceraient. Ils allaient entrer dans ce château et empêcher ce coup d'état !
Je le jure sur Amanda ! L'ennemi n'a qu'à bien se tenir !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Effrontée de service
Attention je mords!

avatar

Kylan Dobrova


Féminin
Messages : 214
Age : 26
Hybride : loutre

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Lun 20 Aoû - 19:07

    « Bon s’pas tout ça mais à discuter, les autres, de l’autres côté, avancent et nous distance. De plus, je tiens à rappeler que le régime est en danger, on ne sait pas que l’on va gagner a la place, mais vu ceux qui commandite sa chute, je ne préfère pas voir.
    Alors pour parler, relativement vulgairement… On se bouge le cul ou je vous le botte ! »


    Au moins ça avait le mérite d’être claire, ça commençait a bien faire les discutions à rallonge. En parlant j’avais attaché un talkie-walkie à ma ceinture, et Ivana avait déjà commencé à ressembler ses gens. Elle avait fait monter les hybride dans un sorte de bétaillère après les voir habillé d’une façon tout neutre genre tenue d’infirmière dans les hôpitaux (et non comme dans l’imaginaire masculin). Puis elle avait emmené deux gars baraqué, pseudo sécurité au cas où les pseudo-marchandises voudraient se pseudo-rebeller, avec elle et ils étaient partis. Dans dix minutes ils seraient dans la cour intérieure.

    Pour notre part nous nous étions dirigées vers la sortie la plus proche des tunnels de secourt. Nous nous étions arrêtés devant l’entrée. Je n’avais aucune intention de rentré la dedans avec Marc et la tête a claque qui l’accompagnait.


    « Bon c’est là qu’on se sépare, ça fait bien de faire croire qu’on a confiance en vous devant Ivana, mais elle n’est plus là.
    Marc, ta tendance à la brutalité ne m’inspire pas du tout, d’ailleurs Clément pense à toi tous les jours de pluie, quand l’épaule que tu lui as broyé pout jouer au plus fort, lui fait un mal de chien. Et ton … acolyte avorton au air prétentieux ne m’inspire pas la moindre particule de confiance.
    Donc on vous laisse là, vous allez passer par l’entré de secours des cuisines tandis que moi par celle des jardins. Et comme je suis gentille je vous laisse cinq hommes. »


    J’en désignais cinq au hasard, un petit baisé a mon mari/ex-mari pour le route et pour emmerdé mon monde et sans plus de cérémonie je taillais la route.
    Le système de sécurité ne m’inquiétait pas plus que ça, je ne leur avais pas tout dis, mais notre renfort dans le château, le noble avait demandé réussi à faire pirater le système de sécurité pour inactivé toute les caméras au niveau de l’entré de secourt des jardins, j’avais déjà prévu le coup. Nous n’avions peut être pas de moyen nous-même, mais nos allié en avaient.

    La sortie de secours nous faisait arriver dans une espèce grotte artificielle.
    Pas le temps de trainé, j’étais partit en éclaireur pour voir où étaient les gardes… je ne fus même pas étonné de les trouvé par terre inconscient. Il avait déjà fini le ménage. Un sifflement pour avertir tout le monde qu’il n’y avait plus de danger.
    Arrivé devant l’entré nous restâmes dubitatif. Une espère de bouchon de mousse jaune pâle obstruaient le passage. Une odeur âpre trainait aux alentour et au toucher ça ressemblait plus à une gelée. Elle ne ressemblait à rien de connu a rien de naturel, il était donc très important de s’en méfié.


    « On passe par les fenêtres, je ne sais pas ce que c’est cette chose mais je n’ai pas très envie de le savoir. »

    Les dites fenêtre étaient relativement haute au moins quatre mètres du sol, il y avait un escalier entre la porte menant au jardin et ses derniers, et contrairement à plus haut sur le façade ce passage n’étaient pas très décoré et n’offrait pas vraiment de prise. Il avait fallu faire adhérence avec les semelles des chaussures, utilisé le moindre petit défaut dans les joins des blocs de pierre pour pouvoir monté. Arrivé au rebord nous avions cassé un carreau pour entrer. Pas de protestation, pas de hurlement terrorisé, visiblement s’était un appartement dont les occupants était absent ou simple ailleurs dans le château. Il avait fallu faire monter un par un les hommes, ça nous avaient pris un temps fou. Les premiers montés faisant le guet tandis que les autres aidaient les suivant a monté.

    Nous étions à l’intérieur ça y est.

____________________________________


Pendant ce temps, ‘autre groupe qui passait par le tunnel d’évacuation était arrivé au niveau de l’enté de secourt des cuisines. Il leur fallait désactiver le système qui empêchait toute ouverture non réglementaire de cette porte.

De l’autre côté on entendait les employer s’afféré pour le dîner qui allait être servi dans un petite poigné d’heure.

Le système était simple, il fallait entrer un code que seul les responsable au niveau des employés et la sécurité eu château connaissaient. Il en allait de même pour toutes les sorties de secours. Il s’agissait d’une porte coupe-feu tout ce qu’il y avait de plus classique avec de chaque côté un boîtier qui permettais de saisir le code et du côté cuisine une caméra de surveillance qui enregistrait toute entée ou sortie suspecte par ce tunnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Peter Clark


Masculin
Messages : 29
Age : 25

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Ven 24 Aoû - 21:34

Bon.
Il était tant de commencer la partie sérieuse. Enfin.
S'il voulait que la finalité du plan initiale se déroule correctement, à savoir mettre fin à une tentative de coup d'état, mieux valait qu'il se débrouille par lui-même. Après tout, comme disait l'adage, on était mieux servi par soi-même.
L'entrée des tunnels se trouvait devant eux. Ils s'étaient tapis dans l'ombre afin de se servir du début de la nuit et des buissons pour se cacher d'éventuels gardes.

-Alors, voilà le plan. Je ne le répèterai qu'une fois, alors soyez attentif, murmura Peter. Il nous fait être discret. Personne ne doit nous voir. Et autre les gardes, il existe des appareils pour détecter les gens -détecteurs de mouvements, poids, chaleur corporel, caméras et j'en passe-. Je suis celui qui s'occupera de mettre un coup pointu dans leur yeux afin de les rendre aveugles. Il faut seulement que j'accède à un panneau de contrôle. De là, je me connecterai au réseau couperai certains fils, utiliseraient mes appareils...

Peter regarda la bâtisse du château.

-La partie visible de l'iceberg-château est là pour maintenir la mascarade des nobles, le côté précieux et chic. Vous ne trouverez rien qui pourrait les déstabiliser. Par contre, en dessous, ou cacher dans les murs, histoire de protéger les petites natures en douce... Pour faire simple, on face dans le tas en étant discret, rapide, efficace et on finira par accéder à ce que l'on souhaite.
Le plus simple pour eux était de passer par le tunnel qui les mènerait à l'entrée de la cuisine. Mark et Lehran s'occuperaient des gardes tandis qu'il duperait simplement et habilement les appareils électroniques.


Le groupe s'avança vers l'entrée des tunnels sans un bruit, tous sens en alertent.
Déjà, là devant eux se trouvait une caméra détectrice de chaleur corporelle. Peter sourit. Il avait prévu à tout. C'était tellement simple... c'était presque un jeu. Il sortit une bouteille d'eau glacée de son sac à dos et commença à mâcher un chewing-gum.
Il n'allait pas faire une pause casse-croûte, loin de là. Il plaça l'eau dans un compartiment à glace -tant pis pour ses surgelés- qu'il referma et sorti le chewing-gum. Il calcula : lorsque la caméra se remettrait à scanner la chaleur de l'entrée des tunnels, il n'apercevrait rien, même si le trio serait devant elle à s'agiter comme des mufles. Les appareils électroniques étaient aussi pathétiques et faciles à duper que les humains qui les créaient. Il s'approcha de la caméra, colla le chewing-gum sur le haut du bloc de glace qu'il posa devant l'objectif et colla le haut du bloc à la paroi. Il appuya bien fort pour que le dispositif reste en place.
Dorénavant, lorsque la caméra scannerait l'endroit, elle ne verrait que du froid. Partout près de l'entrée.
Peter réajusta ses lunettes et se tourna vers le groupe :

-Allons-y. Je veux qu'on entre rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Commandant Division
Menace

avatar

Marc Kodiak


Masculin
Messages : 306
Age : 37
Arme : Pistolet Manhunter Gamma

Infos
Disponibilité: En Rp...

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Ven 31 Aoû - 19:14


« Bon s’pas tout ça mais à discuter, les autres, de l’autres côté, avancent et nous distance. De plus, je tiens à rappeler que le régime est en danger, on ne sait pas que l’on va gagner a la place, mais vu ceux qui commandite sa chute, je ne préfère pas voir.
Alors pour parler, relativement vulgairement… On se bouge le cul ou je vous le botte ! »

Pas que vulgaire, c’est tout autant hors de propos.

« Bon c’est là qu’on se sépare, ça fait bien de faire croire qu’on a confiance en vous devant Ivana, mais elle n’est plus là.
Marc, ta tendance à la brutalité ne m’inspire pas du tout, d’ailleurs Clément pense à toi tous les jours de pluie, quand l’épaule que tu lui as broyé pout jouer au plus fort, lui fait un mal de chien. Et ton … acolyte avorton au air prétentieux ne m’inspire pas la moindre particule de confiance.
Donc on vous laisse là, vous allez passer par l’entré de secours des cuisines tandis que moi par celle des jardins. Et comme je suis gentille je vous laisse cinq hommes. »

Clément? Qui est Clement…ah oui l’idiot qui voulait te prendre ton argent et pas que ça, tu avais quelque chose à l’époque. Le coup de l’acolyte avorton j’aime beaucoup mais il est prétentieux par talent non pas par croyance illusoire, tout les prétentieux ne sont pas des incapable. Tu nous abandonnes car nous sommes un poids pour toi et bien cela est parfait nous allons pouvoir commencer a tricher plus vite.

Neva partit en nous laissant cinq de ses hommes pour épauler les trois marqués, diviser pour mieux régner prenait un sens étrange avec cette femme. Peter se lança dans un premier briefing.

-Alors, voilà le plan. Je ne le répèterai qu'une fois, alors soyez attentif, murmura Peter. Il nous fait être discret. Personne ne doit nous voir. Et autre les gardes, il existe des appareils pour détecter les gens -détecteurs de mouvements, poids, chaleur corporel, caméras et j'en passe-. Je suis celui qui s'occupera de mettre un coup pointu dans leur yeux afin de les rendre aveugles. Il faut seulement que j'accède à un panneau de contrôle. De là, je me connecterai au réseau couperai certains fils, utiliseraient mes appareils...

Il faut que je pense a lui dire d’éviter les métaphore, le truc du coup pointu c’est au mieux moyen ou alors il faut qu’il accepte quelques conseils.

-La partie visible de l'iceberg-château est là pour maintenir la mascarade des nobles, le côté précieux et chic. Vous ne trouverez rien qui pourrait les déstabiliser. Par contre, en dessous, ou cacher dans les murs, histoire de protéger les petites natures en douce... Pour faire simple, on face dans le tas en étant discret, rapide, efficace et on finira par accéder à ce que l'on souhaite.
Le plus simple pour eux était de passer par le tunnel qui les mènerait à l'entrée de la cuisine. Mark et Lehran s'occuperaient des gardes tandis qu'il duperait simplement et habilement les appareils électroniques.


Marc n’écouta que d’une oreille, il regardait les yeux de Lehran, les yeux d’un enfant à Noel, il regardait Marc comme un paquet cadeau géant. L’image fit sourire l’homme et alors qu’il se rendait vers l’entrée, enfin la sortie du tunnel il lui parla.

« La première fois que je l’ai rencontré c’était il y a vingt ans. Juste après l’apocalypse. A l’époque je vivais en France dans une région du nom de Bretagne. Elle est venue à moi sous les trait d’une femme medecin quand elle est partie j’étais un marqué. Je te fais un résumé car je l’ai cotyée plusieurs semaine, je ne l’ai revue qu’une dizaine d’année plus tard juste avant mon départ pour Laïca. »

Marc observe Peter agir et ne peut s’empêcher d’être un peu déçu devant l’astuce à la MacGyver qu’emploi le Fou noir, il s’était imaginer un gadget plus électronique.

« Je ne sais combien de temps nous avons devant nous donc je te propose de réfléchir un peu et de me poser quelques questions. Si on sort vivant de cette affaire je te raconterais tout. »

La voix de Peter lui donna raison.
-Allons-y. Je veux qu'on entre rapidement.

Ils entrèrent et s’arrêtèrent car Marc obstrua le passage.
« Surtout n’avancer pas au delà des deux premiers mêtre, il y a des laser. Peter dans le mur de droite je vois des câbles d’alimentation et une boite de contrôle. »

Marc avança jusqu’au mur, il enleva ses lentilles de contact et les rangea.
« Je crois que je vais avoir pas mal besoin de mon pouvoir à partir de maintenant. »

Sa main se posa sur une partie du mur et il commença à l’effriter graduellement, vu de l’extérieur cela devait donner l’impression que le mur n’était fait que de grain comme du sable et qu’il creusait dedans. Mais en réalité il déstructurait le mur, il aurait pu se contenter de poser la main et d’agir mais il préférait contrôler cela en employant ses mains cela l’aidait à retenir son pouvoir, l’empêchait de se libérer trop vite, trop fort. Il libéra de sa cachette le boitier et laissa Peter s’affairer dessus.

-Nous avons un imprévu, il semblerait que quelqu’un ne fut pas complètement idiot dans la mise en place de la sécurité. Marc vois tu d’autre boitier dans ce genre dans le mur plus loin dans le couloir ?
« Oui, un au milieu du couloir et un autre à ça toute fin prêt d’un lecteur de carte »
-Le problème est le suivant, si je coupe l’alimentation ici seulement les faisceaux se réactiveront en cinq à huit seconde, ce qui est bien trop court à moins d’être un champion du 100 mêtres. Il faut trouver un moyen de désactiver celui du milieu de couloir, le dernier doit avoir des sécurités supplémentaire.
« Je dois pouvoir le faire. »

Kodiak commença à se déshabiller tout en demandant des explications sur comment intervenir sur le second boitier avec pour seul outils sont pouvoir.
Une fois nu et les explication de Peter achevée, il laissa le pouvoir couler en lui et le modifier. Il ne s’était jamais vu transformé mais il savait grosso modo à quoi il ressemblait. Un être fait d’une matière si dense qu’elle en absorbait la lumière, une sorte de charbon dur et lisse qui possèderait des yeux de diamant. Il s’avanca dans le couloir sans subir le moindre dommage du au laser, il se concentrait pour voir le moins de chose possible, on pouvait facilement se perdre dans la contemplation de la structure de l’univers. Il s’arrêta devant une partie du mur que rien ne distinguait, l’effrita, ouvrit de la même manière le boitier caché en son sein, fit signe qu’il était prêt conta jusqu'à trois et désactiva le boitier. Il entendit la course effrénée des autres qui lui passèrent sous le nez à toute vitesse. Le fait de couper les deux boitiers ne faisait qu’augmenter le temps avant la réactivation des faisceaux tueurs. Tout le monde en rechapa heureusement. Quand à Marc il fit demi-tour, personne n’avait pensé à prendre ses vêtements et il n’avait pas l’intention de rester ainsi trop longtemps. Il retourna donc en arrière, repris sa forme humaine non sans un certain plaisir et commença à se rhabiller. Il profita aussi de l’occasion pour reprendre l’oreillette qu’il avait mis dans une poche discrètement et l’activer.

« Peter fait comme si de rien. J’ai quelque chose a te soumettre. Tout d’abord ne serait-il pas mieux pour le club que le Roi meurt ? Nous pourrions placer quelqu’un de notre choix à sa place, même l’un des dix. Autre chose que dirais tu que nous fassions une nouvelle division du groupe. Laissons Lehran continuer avec les 5 rebelles et quand à nous j’ai vu qu’un autre tunnel était sur une tranche parallèle a celui-ci mais menait au centre du château, ainsi si il y a des traitres et que notre entrée par les cuisines est compromise nous nous offrons tout deux la possibilité d’apparaitre là ou il faut par surprise. Dernière chose tu peux couper les lasers s’il te plait. »

Ce fut fait et Marc put rejoindre les autres. Peter avait de toute apparence acceptée son idée car Lehran recevait une oreillette ainsi qu’une sorte de tablette électronique tout en recevant des explications de Peter sur comment il pourrait ainsi les guider et pirater les systèmes informatique.
Un test fut même effectué sur la porte qui réclamait bien entendu un code pour s’ouvrir. Lehran se débrouilla pas trop mal, il fallait aussi admettre qu’il n’avait eu cas lancer deux programmes et attendre que ceux-ci fassent le travail. Lehran partit donc avec les cinq hybrides tandis que les deux membres du club des damnés retournaient, après avoir désactivé de façon définitive les lasers, sur leur pas et que Marc creusait le mur pour leur permettre d’accéder à l’autre tunnel.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Spoiler:
 


Dernière édition par Marc Kodiak le Mar 4 Sep - 17:40, édité 2 fois (Raison : incompréhension sur la composition des 5 rebelles)
Revenir en haut Aller en bas
http://recit-de-budd-wushu.skyrock.com/
Prêtre dévoué
avatar

Lehran Amniodès


Masculin
Messages : 141
Age : 25

Infos
Disponibilité:

MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   Mar 4 Sep - 9:16

Lehran était si intéressé par ce que l'homme impressionant qu'était Mark avait à dire qu'il ne remarquait qu'à peine où il se trouvait et ce que faisait Peter. Le prêtre buvait littéralement les paroles de l'homme.

« La première fois que je l’ai rencontré c’était il y a vingt ans. Juste après l’apocalypse. A l’époque je vivais en France dans une région du nom de Bretagne. Elle est venue à moi sous les trait d’une femme medecin quand elle est partie j’étais un marqué. Je te fais un résumé car je l’ai cotyée plusieurs semaine, je ne l’ai revue qu’une dizaine d’année plus tard juste avant mon départ pour Laïca. »

Il hocha la tête. Il en voulait plus, toujours plus, comme si les paroles de l'homme sur la Déesse représentait l'eau d'un oasis tandis que Lehran venait d'affronter un désert aride et cruel.

« Je ne sais combien de temps nous avons devant nous donc je te propose de réfléchir un peu et de me poser quelques questions. Si on sort vivant de cette affaire je te raconterais tout. »

Des questions... Bien, bien. Objectif principal : ils devaient survivre à tout ça. Ainsi, Lehrann pourrait récupérer des informations sur la Déesse. C'était à coup sûre celle-ci qui le remerciait de ses efforts depuis quelques temps !
Il prendrait soin de Mark, promis !
Tandis qu'il avait une lueur de fierté et de combativité dans les yeux tout en serrant ses poings, Lehran vit Mark se faire discret puis l'homme se tourna vers lui et déclara :

« Changement de plan. Tu devrais continuer avec les hybrides tandis que Peter et moi nous occupons de quelque chose. Ainsi tu pourras être le premier sur les lieux dans les cuisines afin de montrer ta grandeur et tu pourras participer avec brio au succès de la mission. Amanda et moi comptons sur toi.»

Bien, bien, partir avec les hybrides. Lehran, escorté par ses gardes, sera ravie de leur parler d'Amanda en chemin. Il suffisait simplement de parcourir ce long couloir, assomer les ennemis et arriver jusqu'aux cuisines.
Et que Mark reste en vie.
Lehran hocha donc la tête, s'accaparant de sa mission comme s'il était le dernier espoir pour sauver l'humanité, puis partit avec les hybrides dans le tunnel.
Ils virent quelques gardes que Lehran assomma franchement sans discrétion en envoyant une boule d'énergie sombre frapper leurs corps. Le danger n'était plus un puisque les hybrides et Lehran agissaient rapidement et que Peter avait désactivé les sécurités.
Au bout d'un moment, devant eux, se trouvait la sortie menant aux cuisines du château.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout d'abord, rentrons !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout d'abord, rentrons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Du sang neuf, voici Alyra [Validée]
» It's just a spark, but it's enough to keep me going (ft. Gwen)
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andori, L'Europe après l'Apocalypse. :: Les années 2020, Sur Andori... :: Rosae, le château de la noblesse.-