23 ans après l'Apocalypse, la Noblesse est réinstaurée, les Scientistes imposent lentement leur suprématie. Tout ça n'est qu'une façade, venez découvrir la face cachée d'Andori, l'Europe ravagée par l'Apocalypse...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
Partagez | 
 

 Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Elysis LaHarwall


Féminin
Messages : 79
Age : 31
Arme : Rapière italienne du XVIème siècle avec poignée en bois d’ébène

Infos
Disponibilité: En attente...

MessageSujet: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   Dim 20 Mai - 18:36

Rosae.
Lieu incontournable de la Noblesse d’Andori.
Richesse, luxure, extravagance, exigence, avarice, plaisirs. Tout ceci avait lieu entre ses murs, mais aussi dans les jardins et cours qui l’y attenaient. On ne pouvait pas y échapper, mais on ne s’en rendait pas toujours compte. Surtout pour ceux qui n’avaient connus que cela et qui ne connaissait pas le monde extérieur. Comme si Rosae était un monde à lui-même. Cela se pouvait, cela en ressortait. Mais s’était loin d’en être le cas. Il y avait un monde en dehors du château, un monde sans doute plus riche, et plus beau.

La jeune LaHarwall aimait malgré elle et sans s’en rendre réellement compte les activités liées aux Nobles. Elle aimait cela et ne s’était jamais posée la question de pourquoi ni comment. Elle avait tellement eu pour habitude d’avoir ce qu’elle demandait sans se poser de questions, elle ne se posait justement pas de question sur tout ce qui s’y reportait. Ce qui la préoccupait le plus depuis ses derniers jours, s’était de ne pas révéler son petit don don quelque peu désagréable vu qu'elle ne le controlait pas. Elle n’avait pas cherché non plus à le travailler. Encore une fois, elle ne s’était pas posée la question sur le fait qu’on pouvait le pratiquer et le développer ou pas.

Après ses leçons du matin et avec le beau temps qui se profilait, la jolie métisse avait décidé de se rendre dans la cour intérieure du château pour une promenade à cheval, comme pour se changer les idées, ce qui bien évidemment ne fonctionnait jamais. Ses parents l’interdisaient de sortir du domaine, d’aller en ville seule. Ils avaient eu très peur après sa sortie où elle en était rentrée après la nuit tombée ruisselante de pluie et le visage décomposé. Elle avait refusée de leur parler de ses petites aventures de ce jour là. Elle avait décidé de ne pas leur parler de sa découverte. Mais laquelle de découverte ? Sa capacité de contrôler l’eau quel que soit sa forme ? Ou bien le fait qu’elle soit tombée amoureuse d’une jeune femme qui en plus de cela n’était pas de son milieu ?
Alors qu’elle pensait justement à Jaren, à qui elle ne cessait de penser jour et nuit, hissé sur un magnifique cheval blanc camarguais à la somptueuse crinière blonde, elle le laissait avancer au pas sans se préoccuper réellement de son parcours. Il ne se rendait bien évidement pas au milieu des foules et les gens se retiraient pour ne pas se faire piétiner, quelques uns grognaient de son manque d’attention. Le cheval revenait à son écurie et elle fut contrainte de le laisser faire. Lui aussi ne semblait pas avoir la tête à se promener. Rêveuse alors que son cheval venait de faire une halte pour manger les feuilles un bosquet au grand désespoir des domestiques chargés de l’entretien du parc, ce fut là qu’un jeune homme, d’à peu près son âge, vint l’accoster. Elle soupira sans cacher sa contrariété et descendit de sa monture. Elle le connaissait bien et savait ce qu’il attendait d’elle. Sa lourdeur l’agaçait et il était persuadé d’avoir un jour l’avale de son père pour l’épouser. Rien que d’y penser, elle en avait la nausée.


« Bien le bonjour Miss LaHarwall. Belle journée pour une promenade à cheval. Mais quel dommage d’être une demoiselle n’est-ce pas ? Cela doit être des plus désagréables d’opter une assise d’amazone afin de ne pas paraitre grossière à cause de vos robes. »

« Arrêtez cela. Je n’ai pas l’esprit à bavarder, surtout avec vous. Votre présence gâche la beauté de cette journée. »

« Voyons Miss LaHarwall, je ne vois pas en quoi j’ai pu vous importuner. Acceptez mon bras et faisons quelques pas ensemble. »

« Je peux faire quelques pas sans avoir besoin de votre bras. »


A ses mots, elle se mit à marcher et le jeune homme ne la laissa pas partir pour autant marchant à ses cotés. D’une main relevant la jupe de son sari blanc et doré, tenue traditionnelle de l’Inde à présent détruite, elle ne pouvait pas accélérer le pas en espérant le semer. Il semblait plus coriace qu’une mauvaise tache qu’on ne parvenait pas à faire partir. Bien qu’à l’esprit jeune et au comportement encore enfantin, elle avait la grâce et la beauté d’une jeune femme. Elle ne cherchait pas à être sexy. Elle ignorait ce à quoi cela pouvait ressembler mais ce qui était sur, c’était qu’elle aimait les belles tenues. Ses cheveux au carré étaient attachés par un haut chignon et deux mèches retombaient sur ses joues.

« J’ai entendu dire, mais ce ne sont sans doute que des ragots, qu’il vous était arrivé quelques mésaventures en ville. Je n’ai eu bien évidement pas plus de détails, mais j’imagine l’effroi que vous avez pu avoir. »

« Je n’ai eu peur à aucun moment. »

« Mais étiez-vous seule ? »

« Je ne vois pas en quoi cela puisse vous regarder. »

« Je me demandais voila tout. Ces rues sont de véritables labyrinthes. »

« Pas plus que nos jardins. »


Ils approchaient des espaces de restauration extérieure. Alors qu’elle s’approchait d’un siège pour s’y assoir espérant qu’il la laissait tranquille, ce dernier tira une chaise pour mieux l’installer. Elle soupira de plus belle avant de se laisser choir sur son siège. Elle espérait que l’on vienne rapidement la servir. Elle ne supportait pas d’être obligée, par politesse plus que par envie, de le supporter.
Une personne venant de derrière elle, passa à coté d’elle, son plateau vide, sans même s’arrêter à sa table. Elle l’interpella et comme celle personne ne répondit pas, le jeune Noble se leva et posa fermement la main sur son épaule lui demandant, sans ménagement ce qu’il en pensait de son comportement vis-à-vis d’eux. Elysis soupira à nouveau. Heureusement que ses domestiques s’abaissaient à chaque fois, sinon il y aurait de nombreux conflits à cause de tels hommes, impolis et se croyant au dessus de tout.
Alors qu’elle se levait, pour tenter une échappée, elle vit le visage du domestique et elle crut avoir un malaise…


Dernière édition par Elysis LaHarwall le Sam 9 Juin - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poudnoir.com

avatar

Jaren Thomas


Féminin
Messages : 59
Age : 24

Infos
Disponibilité: En attente...

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   Dim 20 Mai - 20:31

Mickaël Brand était un jeune homme méditerranéen d'un peu plus d'un quinzaine d'années. Il avait la peau hâlée et les cheveux courts se dressant sur sa tête dans des piques agressives. Ses yeux foncés étaient perçant, son nez fin et son front large. On pouvait voir sur son menton une légère barbe, naissante et en apparence fraîchement rasée. Un assombrissement de la peau en vérité. Car derrière Mickaël Brand se trouvait Jaren Thomas, pirate d'une renom future, assez fière de la réussite de son déguisement. Elle s'était coupé les cheveux et utilisé tous les matins de la terre sèche pour foncer son menton et ses joues. Elle camouflait sa poitrine déjà peu présente grâce à un bandage bien serré. Ses vêtements de serviteur enlevaient tous doutes sur son identité et personne n'aurait pu se douter qu'elle n'était pas un homme.
Ce subterfuge était existentiel au bon déroulement de son plan, car la finalité était la fuite et il était beaucoup plus intéressant pour elle qu'on recherche la mauvaise personne. Elle s'était retrouvé dans l'impossibilité de trouver un job en ville. Personne ne voulait d'une pirate dans son affaire. Un soir, alors qu'elle gaspillait ses dernières pièces dans quelques verres, un vieillard lui vantât la beauté de Rosae contre un verre. Il lui raconta, comment, plus jeune, il s'y était fait engagé et s'était fait une petite fortune en dérobant à droite à gauche les bijoux et autres objets de valeurs qui se trouvaient dans le château. Il n'avait pas su s'arrêter quand il le fallait et cela l'avait conduit à sa perte. Jaren allait tenté à son tour de se faire Arsène Lupin de fortune.

Une semaine avant cet après midi ensoleillé « Mickaël » s'était présenté au cuistot du château et avait demandé un boulot. Entêté, il était resté deux jours assises dans un coin des cuisines jusqu'à ce que le quarantenaire bourru craque et le prenne comme apprenti. Mais c'était un métier sans pitié. Levé à l'aube, il devait aider à la préparation des petits déjeuners avant de les transporter jusque dans les différentes salles à manger du château. Il était alors tranquille jusque 10h30 où commençait la frénésie des repas de midi. Il se consacrait alors uniquement à la cuisine, puis, une fois l’excitation du repas passé, il servait jusque 16h sur une des terrasses extérieures. Puis à 18h30 il faisait le service.
Mickaël était un travailleur très occupé et Jaren une pirate bien fatiguée. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de s'enrichir d'une quelconque manière et se contentait pour l'instant de repérer les lieux. Elle sentait que le cuistot la mettait à l'épreuve et que dans pas longtemps il allégerait sa charge de travail. C'est alors qu'elle frapperait. Pas le jour, quelqu'un d'un peu vif ferait trop vite le rapprochement, mais la nuit. Elle subtiliserait des choses insignifiantes et les revendrait dans l'heure même.

Un plateau en équilibre sur une main et une serviette sur l'autre bras, Mickaël déambulait entre les tables et la cuisine avec une aisance qui laissait penser qu'il était là depuis plusieurs mois déjà. Il gardait un sérieux troublant quand il servait les nobles, mais intérieurement tout son être était sujet à des fous rires incontrôlables. Entre le grand aristocrate au nez aquilin et à la moustache frisottante et la jeune fille qui le regardait avec des yeux brillants, cherchant échappatoire dans les bras du jeune serviteur à l'air rebelle, il avait vu tous les stéréotypes qu'on avait pu lui inculquer.
Il sortait pour la énième fois des cuisines et fut frappé d'un grand froid en voyant devant lui Elysis accompagné d'un jeune homme. La jeune femme était devenue sa bête noire, car elle était la seule sensiblement capable de reconnaître sa part de féminité. Il se força à garder son calme et se dit qu'elle ne ferait pas attention à lui s'il se contentait de passer à côté d'elle en l'ignorant. Il ne s'attendait pas que le jeune homme qui était avec elle n'aime pas son comportement et le lui fasse remarquer.

Tous les muscles de Jaren se contractèrent quand elle sentit une main sur son épaule. Elle dut fournir un effort colossale pour renfuir la pirate et ses réflexes et laisser à nouveau place au jeune homme andorien soumis. Il baissa la tête et se tourna vers le jeune homme. C'était à présent que Mickaël devait montrer au monde ses talents d'acteur. C'était un jeune homme tranquille et qui ne cherchait pas les emmerdes. Il avait soif de savoir et était plein de volontarisme.


« Excusez moi monsieur, mais Monsieur Philipo m'a demandé de lui rapporter expressément ce qu'il reste sur les tables faute de vaisselles disponibles. Si vous voulez être servis, il vous faudra attendre un peu. »

Il s'excusa d'un mouvement de tête et fit quelques pas en arrière. Elle jeta un rapide regard sur Elysis, qui s'était levé et qui, vu l'expression de son visage, ne pouvait que l'avoir reconnu. Les choses se compliquaient un peu mais Mickaël ne désespérait pas de faire oublier Jaren à la jeune femme. Elle était tout bonnement sublime dans sa robe indienne.

« Monsieur devrait faire attention à son amie, elle ne semble pas aller très bien... »

Un nouveau mouvement de tête pour marquer sa soumission et Mickaël alla débarrasser les tables les plus éloignées de la porte des cuisines.

Jaren sentait la rage grandir en elle. Il fallait toujours que les choses ne se passent pas comme elle le voudrait. Elle espérait qu'Elysis pense rêver, qu'au pire elle tente de lui parler, mais elle craignait surtout qu'elle fasse sauter sa couverture.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elysis LaHarwall


Féminin
Messages : 79
Age : 31
Arme : Rapière italienne du XVIème siècle avec poignée en bois d’ébène

Infos
Disponibilité: En attente...

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   Dim 20 Mai - 22:28

Sa voix. Légèrement sucrée, légèrement roque, totalement Jaren. Elle se souvenait de chaque souffle entre ses phrases. Elle se souvenait de chaque intonation à la fin de ses mots. Elle avait l’impression qu’elle la pénétrait de toute part, l’envahissant, l’emprisonner par la seule force de ses yeux. Il n’y avait rien de suave pourtant dans ses paroles. Mais l’entendre à nouveau la rendait encore plus dépendante que ce qu’elle avait pu en être déjà.
Ses lèvres. Toujours aussi clairs, toujours aussi attirantes. Elle se souvenait de chacune de ses saveurs. Elle se souvenait de leur douceur. Elle vendrait père et mère pour les redécouvrir à nouveau. Elle était prête à s’en emparer immédiatement si le protocole obligatoire en ses lieux ne l’obligeait pas à rester noble. Elle voulait quitter Rosae, mais elle ne voulait pas en être chassée. Elle voulait s’évader de Rosae, mais elle ne voulait pas subir des regards. Elle aurait voulu tout garder mais elle savait que cela était difficile. Son esprit lui rappelait à quel point Jaren l’avait rejeté. Mais son cœur ne pouvait pas s’y résoudre.
Et puis ses mains. Et puis ses yeux. Et son parfum… Oh Grande Déesse, que puis-je faire contre tout cela ?

Elle eut un frisson et elle avait été à deux doigts de perdre connaissance. Mais elle ne devait pas, elle ne le pouvait pas. Si elle fermait les yeux, elle perdrait à nouveau son image. Si elle fermait les yeux, elle perdrait à nouveau sa trace. Elle la voulait pour elle. Elle la voulait à elle. Et la voici enfin, ici, dans son univers, et elle, tout ce qu’elle trouvait à faire s’était se sentir mal. Il fallait se ressaisir. La situation ne devait pas lui échapper à nouveau.
Elle inspira, expira. Elle croyait rêver. Mais non, elle ne rêvait pas ! Elle était là. A portée de main, à portée de bras. Elle devait agir.

Alors qu’elle la regardait s’éloigner en direction des cuisines, comme un mirage qui s’enfuyait, comme un mirage qui s’effaçait, elle eut soudainement une idée.
Le jeune Noble voulait lui porter secours, elle se débattit quand il posa les mains sur elle. Comme si son geste était un outrage. Elle ne supportait pas qu’il brise son espace. Elle ne supportait pas qu’une autre personne que Jaren puisse briser ainsi son espace.
Reprenant un peu de ses esprits bien que ses joues étaient encore chaudes et que ses yeux étaient brillants, elle fit un pas en arrière.


« Miss LaHarwall ? Permettez-moi de vous raccompagner. »

« Je connais très bien le chemin ! Et ne vous avisez pas de me suivre où mon père saura régler vos affaires. »


Elle partit jusqu’à l’intérieur du château et, synchronisation parfaite ou pur hasard, elle attrapa Jaren qui fit valser son plateau chargée de tasse de thé et la poussa à l’intérieur du hall. Elle lui prit le plateau des mains, le posa sur un guéridon, en équilibre plutôt précaire, et, toujours sans lâcher le bras de Jaren, la poussa dans un coin à l’écart derrière les larges rideaux du hall. Elle connaissait ses lieux comme sa poche et savait ce qu’elle faisait. Enfant, elle se cachait souvent derrière ses rideaux, pouvant voir sans être vu, pouvant s’éclipser derrière une porte dérobée si on l’apercevait malgré tout. Si malgré tout on lui posait une question, elle saurait quoi répondre. Ici, elle était Noble. Ici, elle avait tous les droits. Et vu le comportement de la Pirate, elle était plus que certaine que celle-ci la laisserait faire.

Ainsi donc, derrière leurs larges rideaux dans le hall, elles se retrouvaient seules.
Elysis passa une main dans les cheveux de Jaren avec un regard interrogateur se demandant pourquoi elle avait du oser de cette supercherie alors qu’elle lui avait proposé un travail en or, sans doute plus intéressant que cette place en cuisine et que elle, elle pouvait la loger, la restaurer et l’habiller sans user d’aucune monnaie.
Elle retint un cri de joie et vint se blottir contre elle , fourrant son nez dans son coup.


« Je savais que tu reviendrais pour m’enlever, je le savais ! Je savais qu’il t’était impossible à toi aussi de nous séparer ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poudnoir.com

avatar

Jaren Thomas


Féminin
Messages : 59
Age : 24

Infos
Disponibilité: En attente...

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   Mar 29 Mai - 20:30

Il voulait raccompagner Elysis. Son nom était donc LaHarwall. Jaren ne l'avait jamais entendu, mais elle était loin de connaître tous les noms du château. Au contraire, il lui semblait que ces richards pullulaient de plus en plus tous les jours.
Elle grogna. Le monde se porterait bien mieux sans eux. Loin d'elle les idéologies communistes ou autres conneries qui ne différenciaient du régime actuel que par le nom. Beaucoup sont dans la misère pour que peu vivent dans l’opulence. Jaren voulait l'anarchie. Pas celle que l'on comprend dans le terme quotidien, mais la véritable Anarchie – le gouvernement des hommes par les hommes. Un monde où chacun est assez conscient de ce que vaut l'humanité pour vivre dans le respect des valeurs morales.

Concentration. Elle était Mickaël.

Mickaël...

Le jeune homme passa la porte des cuisines et troqua son plateau chargé de vaisselles sales pour un autre chargé de tasse de thé. Pour éviter de recroiser le couple, il fit un détour pour contourner toutes les tables. Manœuvre qui pouvait paraître complètement inutile et exagéré pour les gens qui attendaient d'être servis.

Jaren reprit le dessus. Moment de panique. Elysis avançait vers elle à grand pas, slalomant avec une aisance troublante entre les tables. Elle lui attrapa le bras et l’entraîna à l'intérieur du hall. Complètement abasourdi face à cette prise d'initiative, Jaren se laissa faire. Elle se retrouva derrière un rideau, dépossédée de sa charge.

La gamine se jeta sur elle, montrant un trop plein d'affection. Les muscles de Jaren se contractèrent. Il n'était plus question de camouflage à présent, elle était démasquée de toute façon. Deux solutions s'offraient à elle. Soit elle la laissait se fourvoyer sur la situation et l’utilisait pour mener à bien son affaire, soit elle lui balançait tout, quitte à tout perdre.
Elle agissait souvent plus par instinct que par réflexion. Mais la manipulation résidait parfois là où on s'y attendait le moins.


« Je ne suis pas là pour vous, Miss LaHarwall. Mais pour toutes les richesses de ce château assez petites pour tenir dans ma poche.
Vous devez vous offusquer devant un tel projet... Vous pouvez me dénoncer. Mais vous n'y gagnerez rien. Au contraire, je n'en partirai que plus vite. »


Elle fit un pas en arrière et frissonna. Il y avait quelques choses d'inhumains chez cette femme... Elle ne savait si cela venait des dieux ou des démons, mais cela ne relevait pas du domaine des mortels... Et elle en avait peur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elysis LaHarwall


Féminin
Messages : 79
Age : 31
Arme : Rapière italienne du XVIème siècle avec poignée en bois d’ébène

Infos
Disponibilité: En attente...

MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   Sam 9 Juin - 18:25

Elysis avait retrouvé celle pour qui elle avait eu ce si agréable coup de foudre, celle a qui elle pensait depuis qu’elles s’étaient tristement séparées, celle qui lui semblait plus secrète que jamais mais avec qui elle voulait tout découvrir. Celle contre qui elle était à nouveau, mais qui lui paraissait pourtant loin d’elle. Il y avait de nombreuses choses qu’elle ne comprenait pas et l’amour en faisait parti. Mais ce dont elle était certaine s’était qu’elle l’aimait. Pour le reste, elle espérait bien comprendre un jour. Ce qu’elle ignorait s’était qu’il y avait des choses qui étaient faites pour rester éternellement des mystères.

Ainsi donc, blottie tout contre elle, son nez dans son cou pour sentir à nouveau son parfum, elle la sentit se reculer, pas au moins de fuir, mais pour au moins se détacher d’elle. Il y avait eu comme une forte tension dans ses membres et un léger frison qu’elle avait semblé ressentir. Du dégout, de la surprise, de la peur, de la joie, elle ne saurait dire. Elle leva les yeux pour la dévisager. Elle ne savait pas ce qui pouvait se passer en elle, ce à quoi elle pouvait penser.


« Tout cela ne changera donc jamais… »

Un mélange de nausées et de frissons lui vint alors que les larmes montaient à ses yeux, nouant déjà sa gorge où quelques tensions pouvaient déjà se faire voir dans son cou nu. Elle voulait retenir ses larmes. Si une personne la voyait ainsi, si une personne qu’elle connaissait et qui surtout savait qui elle était, la voyait ainsi, elle ne pourrait se défaire des rumeurs que cela pouvait faire. Et elle n’en voulait pas. Elle voulait être aussi forte et fière que les autres jeunes filles du château. Elle avait du mal à se détacher de ce milieu, des Nobles, de leurs manières, de leur précepte. Mais ce qu’elle ne voulait pas, s’était d’être vue autrement que l’une d’entre eux, surtout quand elle était parmi eux. Comment faire alors quand on voulait s’échapper et partir loin de tout ça alors que soi même, on ne pouvait changer ?

« Je suis sensée t’appeler comment ? Si tant bien même tu m’as donné ton vrai prénom la dernière fois… »

Arrangeant son sari blanc et doré afin de recouvrir un peu ses reins, qui étaient tout aussi nus que son cou, elle tentait de rester droite alors que ses jambes rejoignaient ce qu’elle ressentait. A deux doigts de ne plus pouvoir la supporter, elle tentait de penser à autre chose que le fait que la Pirate ait choisi de venir ici non pas pour la voir, mais pour dérober les Nobles. Pourquoi n’avait-elle pas choisi le Clergé alors ? Il paraissait qu’il cachait des richesses que nul Noble ne pourrait un jour posséder.

« J’imagine que ça serait de trop de te demander si tu me trouves jolie… »

Belle dans sa tenue de Noble, s’était sans doute ce qu’elle pouvait penser d’elle. Mais au château, elle s’habillait toujours ainsi. D’un sari agréable mais confortable, à la fois la mettant en valeur mais aussi en lui permettant de passer inaperçue au milieu de tous. Elle arrêta de torturer sa tenue, ce qui cachait mal son état, pour regarder un peu mieux Jaren et sa tenue. Ça lui allait pas si mal finalement. Elle avait plutôt du mal à la voir en robe, alors la tenue de domestique homme lui allait vraiment bien. Et bien qu’elle voyait la femme qui s’y cachait derrière, cela lui donnait un charme, ce charme peut être qui l’avait charmé plus qu’une autre femme, plus que n’importe quel homme.

Elysis avait à la fois envie qu’elle parte, surtout après ce qu’elle venait de lui affirmer. Mais à la fois aussi qu’elle reste, pour pouvoir ainsi la voir à chaque heure de la journée.

Elle se remémora ses précédents propos et en avait relevé un bien en particulier. Vexée, mais toujours blessée de ne pas être au centre de ses envies, de ses préoccupations, elle reprit dans un peu pour elle, mais suffisamment fort pour qu’elle l’entende aussi.


« Ne suis-je pas une richesse ? »

Elle aurait pu récupérer plus que quelques simples breloques. La jeune Marqué pouvait lui faire accéder à plus. Elle pensait lui avoir fait une offre plus que convenable. Jaren lui avait parlé de son monde, puis du sien, de leur disparité, de leur séparation. Mais elle au moins, elle n’avait jamais cherché à abuser des siens. Elle n’y avait même jamais pensé. Son univers était si attirant, mais pourtant si inquiétant à ses yeux.

Elle vint à se demander justement, si elle ne devait pas un jour aller à son tour au milieu des siens, les Pirates…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poudnoir.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles inattendues... {PV Jaren & Elysis}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des Retrouvailles inattendues ! Investigation au cœur des révolutionnaires !
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles inattendues avec son cousin (pv Guillaume)
» [Joker & Hells] Retrouvailles inattendues
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andori, L'Europe après l'Apocalypse. :: Les années 2020, Sur Andori... :: Rosae, le château de la noblesse. :: La cour intérieure de Rosae-